| Colloque International : « Gouvernance, citoyenneté et Etat de droit » |

Le groupe de recherche PROCEJUS  (Problèmes Contemporains Economiques, Juridiques & Sociaux)  de la Faculté Polydisciplinaire de Tétouan et le groupe de recherche  « Escrituras y Escritoras » de l’université de Séville, en partenariat avec  les groupes de recherche  MALOGEA (FP Tétouan) &  GREJUP (FSJES Tanger), le laboratoire de recherche en Finances & Développement de Fès, l’université de Léon de l’Espagne, et  l’université Sousse de Tunisie ont  organisé le 08, 09 & 10 décembre 2014 dans les locaux de la faculté polydisciplinaire de Tétouan , un colloque international  sous la thématique : « Gouvernance, citoyenneté et Etat de droit ». L’objectif, était de croiser  diverses réflexions se rapportant aux  différents aspects de la  gouvernance : politique, économique, sociale et culturelle, et d’offrir  une plateforme de débats sur le triptyque : gouvernancecitoyenneté & Etat de droit,  et ce en adoptant une approche interdisciplinaire, basée sur des contributions de chercheurs issus de disciplines différentes, et de pays arabes et européens différents (Algérie, Egypte, Tunisie, Emirats arabes unis, Espagne, France, Angleterre, Italie, Grèce…)

Les travaux  de ce colloque, qui se sont déroulés dans une bonne ambiance,  ont réuni à la fois des chercheurs, étudiants, & représentants  d’institutions publiques, ONG et société civile. Le colloque a vu la présentation d’une centaine de  contributions scientifiques, débattues et discutées dans le cadre de plusieurs ateliers parallèles organisés autours des axes de réflexion suivants :

·         Gouvernance politique & Etat de droit

·         Citoyenneté, genre & culture

·         Citoyenneté & Gouvernance publique

·         Citoyenneté & gouvernance territoriale

·         Citoyenneté & Gouvernance organisationnelle

·         L’e-gouvernance & la consolidation de la citoyenneté & de l’Etat de droit

Des échanges fructueux ont eu lieu entre  les différents participants,  à l’issue desquels une liste de recommandations  et propositions  a été dressée avec comme mesure  phare : la création d’un observatoire arabe sur la bonne gouvernance sous toutes ses facettes, et ce dans la perspective de l’étendre pour couvrir toute la zone méditerranéenne.

Cet évènement a été également l’occasion de signer des conventions de partenariat avec des institutions et universités nationales et étrangères, ce qui s’inscrit dans la lignée de l’ouverture de la faculté polydisciplinaire sur l’environnement socio-économique national et international.

 A la fin,  tous les participants ont exprimé leur satisfaction du bon déroulement de cet évènement  scientifique, et se sont donnés un rendez-vous  à l’université de Séville qui hébergera  l’édition de l’année prochaine.

Plus d'Actualités

No Related Post